Les "surdoués" : de drôles de zèbres

Trouver les mots pour le dire...

"Surdoué", ça veut dire quoi ?

 

Je suis surdoué(e)

 

Suis-je surdoué(e) ?

 

Mon enfant est surdoué(e)

 

Voici une liste des mots parmi d'autres qui jalonnent peut-être votre parcours...

 

HP → haut potentiel

HQI → haut quotient intellectuel (≥ à 130)

THQI → très haut quotient intellectuel (QI total ≥ à 145 )

TTHQI → très très haut quotient intellectuel (QI total ≥ 160 et forme d'intelligence "conceptuelle") 

EIP → enfant intellectuellement précoce

APIE → Atypique Personne dans l'Intelligence et l’Émotion : terme utilisé par Jean-François Laurent. Ce terme inclut deux aspects importants : les APIEs sont différents et non pas supérieurs aux autres personnes (contrairement à ce que peut faire penser le terme «surdoué»), et l'émotion, puisque les APIEs ont souvent du mal à contrôler leurs émotions.

Zèbre → terme proposé par Jeanne Siaud-Facchin pour désigner les personnes surdouées, afin de ne pas utiliser d'autres termes trop lourdement connotés et souvent mal ou pas compris. Elle explique ce choix par le fait que le zèbre se fond dans le paysage, mais reste fondamentalement différent d'un cheval et des autres animaux de la savane. Le terme peut être perçu de manière erronée, comme péjoratif car désignant un "animal".

Sur-efficience mentale → utilisé par l’association GAPPESM (Groupement d’aide et de protection des personnes encombrées de sur-efficience mentale) ;

Hyperphrène → terme de psychiatrie désignant les capacités mentales les plus élevées de la population, tombé en désuétude dans le milieu médical et récemment réactivé par le Manifeste des hyperphrènes (qui vaut le détour :)

 


"Normal", ça veut dire quoi ?

 

"Le mot norme désigne une règle, un modèle. Les normes peuvent être collectives, individuelles, statistiques, culturelles ou fondées sur l’adaptation et la survie. Leur rôle épistémologique est d’ordonnancer l’action comme la connaissance et la norme praxologique est dépendante d’une philosophie de l’action issue d’un consensus moral et politique inféodé aux valeurs d’une société." (Extrait de mon mémoire de recherche Quel est le sens de la vie "normale" ? à Paris V)

 

Lire ou relire Canguilhem

 

 


Restons centré sur le zèbre que vous êtes

 

Le terme a été introduit par Jeanne Siaud-Facchin, dans son ouvrage Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué. (lien vidéo)

 

Extrait

Ces « drôles de zèbres »...

"Je continuerai donc à préférer le zèbre, cette terminologie que j'ai choisie pour se dégager des représentations pesantes. Le zèbre, cet animal différent, cet équidé qui est le seul que l'homme ne peut pas apprivoiser, qui se distingue nettement des autres dans la savane tout en utilisant ses rayures pour se dissimuler, qui a un besoin des autres pour vivre et prend un soin très important de ses petits, qui est tellement différent tout en étant pareil. Et puis, comme nos empreintes digitales, les rayures des zèbres sont uniques et leur permettent de se reconnaître entre eux. Chaque zèbre est différent. Je continuerai alors à dire et répéter que ces « drôles de zèbres » ont besoin de toute notre attention pour vivre en harmonie dans ce monde exigeant. Je continuerai à défendre tous ces gens « rayés » comme si ces zébrures évoquaient aussi les coups de griffe que la vie peut leur donner. Je continuerai à leur expliquer que leurs rayures sont aussi de formidables particularités qui peuvent les sauver d'un grand nombre de pièges et de dangers. Qu'elles sont magnifiques et qu'ils peuvent en être fiers. Sereinement.

[...] Z comme Zèbre, comme de A jusqu'à Z, comme Zorro qui veut faire justice, toujours et partout, ou encore comme la liaison qui rappelle que ce sont des Z'émotifs, des Z'errants, des Z'insoumis, des Z'ermites, des Z'oubliés… À vous de continuer ! Vous voyez, un Z… peut en cacher un autre ! Ça leur va bien finalement, vous ne trouvez pas ?"

 

"Aujourd'hui couramment utilisé par la communauté de surdoués, il souligne sans la stigmatiser la différence dont peuvent souffrir les personnes dont le quotient intellectuel est supérieur à 130. Alexandra Reynaud est la maman d'un petit zèbre dont le THPI (Très haut potentiel intellectuel) est découvert lorsqu'il a quatre ans.

Son blog "Les Tribulations d'un Petit Zèbre", témoigne du quotidien et du parcours de son fils, et devient une référence sur le sujet du surdouement.

Cet ouvrage retrace l'histoire de son fils Elijah depuis le diagnostic posé en 2008 jusqu'à aujourd'hui : ses passions, sa formidable soif de découverte, ses joies, sa sensibilité.

Mais aussi ses peines, ses difficultés au sein de l'institution scolaire face à certains enseignants ou enfants qui ne comprennent pas ses différences et sa douance."

 

 

Piques et polémiques sur la planète Surdoués

https://planetesurdoues.fr/index.php/2018/03/19/piques-et-polemiques/

 

Enfants Précoces Info

Il existe à Rouen des établissements particulièrement adaptés aux enfants précoces, parlons-en !

 

L'Association Française pour les Enfants précoces vous propose des activités, de l'information et de nombreuses ressources en ligne.

 

 

La brochure est disponible au cabinet.

 

 

Pour suivre la campagne de Enfants Précoce Info pour la diffusion des information dans les écoles, c'est ici : 

https://www.enfantsprecoces.info/informons-ensemble-les-65000-ecoles-francaises-sur-l-eleve-a-haut-potentiel/


La psychologie cognitive à la rescousse !



Etre ou ne pas être "testé"

 

Si vous vous sentez "zèbre" (tamponné HQI ou non), et que cette question prend de plus en plus de place dans votre vie, vous isole, vous handicape, n'hésitez pas à me contacter. 

 

 

 

Je peux également vous conseiller un psychométricien de confiance si vous souhaitez passer un test.

 


La question du diagnostic différentiel

Haut potentiel intellectuel et syndrôme d'Asperger 

(L'évolution psychiatrique, vol. 83, janvier-mars 2018, p.194-202)

 

Éloge des intelligences atypiques 

 

 

Ces liens peuvent vous être utiles pour retrouver votre tribu :

 

www.atypikoo.com le réseau social des atypiques (perso et pro)

Lors de votre inscription, vous y retrouverez le lien du test de personnalité MBTI (Myers Briggs Type Indicator) : https://www.16personalities.com/

Extrait : https://www.atypikoo.com/haut-potentiel-et-les-relations/

"A l’heure où la polémique s’installe, on ne saurait limiter le Haut Potentiel (HP) à un quotient intellectuel supérieur à 130. Sans pour autant faire du surdoué un cliché dont le fonctionnement le rendrait identique à un autre surdoué, certaines caractéristiques semblent tout de même relier ces atypiques : hypersensibilité, hyperémotivité, besoin de comprendre, besoin de creuser, besoin d’authenticité, de liberté, besoin d’échanges vivants et profonds, et plus que tout, besoin de sens. Tout cela rendant un ensemble « identitaire » dans lequel ces atypiques se retrouvent fort bien. Derrière ces appétences essentielles, comment le HP peut-il équilibrer ses relations sans se trouver dans l’ennui et un sentiment d’isolement ?" ...

 

J'y ai trouvé certaines références à découvrir :

- Elaine N. ARON “Ces gens qui ont peur d’avoir peur” 

- Carlos TINOCO  “Intelligents, trop intelligents : Les “surdoués” de l’autre côté du miroir” et Les “surdoués” et les autres”.

- Raymonde HAZAN, “Le secret du surdoué”. 

“Rayures et Ratures” de Chloé Romengas,

- “Les adultes surdoués” de Gabriel Wahl,

- “Les surdoués ordinaires”, de Nicolas Gauvrit,

- “Le haut potentiel en question”, de Sophie Brasseur et Catherine Cuche,

- “Le livre des vrais surdoués”, de Béatrice Millêtre

 

Les livres de Tessa Kieboom

 

Cogito'Z

 

Les tribulations d'un Petit Zèbre

 

Mensa France 

 

Le syndrôme d'Asperger (lien vers France Autisme)


 

Vous êtes arrivés là,

A bientôt ?