L'antre du dragon

 

Je profite de cette nouvelle année lunaire "du Dragon" pour vous la souhaiter bonne.

 

J'ai pris le temps enfin de rendre à ces illustres créatures une visite symbolique prévue de longue date...  Cette "année du Dragon de Bois" me donne l'occasion d'explorer et de partager avec vous la richesse infinie de ce grand archétype à travers la culture du monde.

 

Il y a des spoilers, des pubs, bref, les inconvénients plus ou moins contournables.

De façon pratique, j'ai choisi de m'abonner à Youtube (et résilié mon abonnement Netflix !)

 

Vous connaissez sans doute bon nombre des références présentées ici, qui font partie de notre "inconscient collectif". N'hésitez pas à m'en envoyer d'autres...

 

Pour la Science

"Divulgâchis" dans les vidéos... 

 (SPOILERS en québécois)

 

Les très vieux dragon/nes

Survivances au Niger

Chez les Grecs

Wiki résumé :

 

Dans la mythologie grecque, Python (en grec ancien Πύθων / Pýthôn) est l'enfant ophique (serpent dragon) de Gaïa (la Terre), ou bien d'Héra selon les traditions

Python veillait sur l'oracle de Delphes, consacré primitivement à Thémis. 

 

Apollon tua Python, se rendant ainsi maître de l'oracle, depuis nommé « Pythie ». Ce mythe est relaté en détail dans les Hymnes homériques, dans l'hymne 3 "À Apollon". Pausanias le Périégète rapporte qu'Apollon, pour se purifier de la souillure religieuse liée au sang versé après le meurtre de Python, se rendit en Crète, à Tarrha, où il fut bien purifié par un prêtre.

 

Pour apaiser la colère de Gaïa, Apollon créa les Jeux pythiques.

Macrobe, dans les Saturnales, écrit que Python pourchassa, sur l'ordre d'Héra, Léto, la mère d'Apollon, lorsqu'elle était enceinte du dieu et de sa jumelle Artémis.

 

C'est la raison pour laquelle Apollon tua Python avec les flèches que lui avait fournies Zeus, son père.

 

La filiation de Python avec Gaïa montre qu'il s'agit aussi d'une ancienne divinité chtonienne. Ce mythe symbolise notamment la victoire de la lumière solaire, la lumière de la conscience, sur les émotions subconscientes, elles-mêmes symbolisées par le Python, le serpent, l’hydre, le scorpion, en relation avec le mythe d’Hadès, Dieu des enfers obscures, des passions et de l’inconscient.

 

Le peintre anglais William Turner a exposé ce tableau pour la première fois en 1811, aux côtés des vers de l'Hymne à Apollon du poète grec Callimaque. Le passage décrit le dieu solaire Apollon tuant un grand dragon, connu sous le nom de Python. Turner interprète ce meurtre comme un triomphe du bien sur le mal, la lumière surmontant les ténèbres. Un serpent plus petit, émergeant de la blessure du dragon, pourrait suggérer une bataille en cours entre ces forces, rappelant au spectateur que cette victoire n'est pas définitive4.


LADON et les pommes du jardin des Hespérides (voir Idunn)

Dans le Grand Nord

https://histoiresfantastiques.com/jormungandr/

(extrait)

Côté étymologie, Jormungandr signifierait immense (jormun-) monstre (-gandr). Dans l’Edda de Snorri, il est appelé autrement : Miðgarðsormr qui signifie serpent monde ou serpent de midgard. 

 

https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20031/jormungand/ (mythe détaillé)

 

https://www.orphelya.com/single-post/2020/03/07/mythologie-scandinave-la-v%C3%B6luspa (La Volüpsa ou "Dits de la voyante" dans la tradition nordique)

 

Idunn, gardienne des pommes


Les vieux dragons (médiévaux)

Arthur et les Dragons

Le Dragon Rouge, l'univers d'Ulfin, salut et merci à Lui !

https://luniversdulfin.over-blog.com/2014/11/le-dragon-rouge.html

 

"Profondément assoupi sous les fondations de la forteresse du cruel Vortigern, le Dragon rouge de la légende arthurienne symbolise la puissance du mal et la fourberie de l’usurpateur. Aussitôt éveillé, il combat avec férocité son adversaire, le Dragon blanc, image de la légitimité du roi Uther Pendragon. 

Un tel combat ne peut connaître qu’une issue : la victoire du blanc contre le rouge, préfigurant celle d’Uther sur Vortigern et ouvrant le long règne de la lignée du roi Arthur sur la Bretagne.

On raconte que dans l’ancienne Bretagne, le sénéchal du roi Constant s’était emparé du pouvoir à la mort de son souverain. Pour cela, cet homme cruel nommé Vortigern avait dû se débarrasser des deux héritiers légitimes : il fit tuer l’un d’entre eux, mais le second, Uther, parvint à s’enfuir.

Redoutant le jour où Uther viendrait réclamer le trône, Vortigern résolut de construire une tour imprenable pour pouvoir s’y réfugier."

 

Il fit alors appel à Merlin, qui lui même, connaissait bien qu'encore jeune, les secrets du Dragon... 

De l'autre côté de la Manche toujours...

Les femmes serpent/dragon

Le dragon Gallois

Dragons pour enfants, ados, adultes... dans la pop culture

Dracènes

A chaque dragon sa méthode dans HP


A song of Ice & Fire

https://sanctuaire-du-dragon.com/blogs/blog-dragon/les-dragons-de-game-of-thrones


A song of Durin

Tolkien... Biopic au cinéma, double trilogie de Peter Jackson...

 

Prendre le temps de [tout] (re)lire ?

 


Fafnir et Siegfried

https://vikingshop.fr/blogs/vikings-historiques/fafnir

Je précise que je n'ai aucun intérêt ou arrangement financier avec aucune boutique dans le cadre du travail,

j'aime simplement ce qu'ils proposent

La langue des oiseaux avec Patrick Burensteinas

https://www.youtube.com/watch?v=wVKdejYvfMY&ab_channel=INREESTV

Musique Maestro


Le dragon noir

 

Rhamshass (à venir)


En Asie

Le grand fleuve jaune et le dragon

https://tokonomamagazine.com/2022/03/18/aux-origines-de-la-chine-yu-le-grand-le-fleuve-jaune-et-le-dragon/

Cette version explique pourquoi Yu le Grand est parfois représenté boiteux. Enfin, une légende populaire rapporte que Yu a réussi son ouvrage grâce à l’aide d’un dragon.

https://www.stargate-fusion.com/fiches/3473-yu.html Notez le site d'origine ;)

À noter que, selon la légende, Yu inventa le filet de pêche en observant une toile d'araignée et inventa la cuisson des aliments en constatant les effets des incendies de forêt.


JDR, GN et autres aventures...

 

" Dans Donjons et Dragons (AD&D),

derrière chaque porte que j'ouvre, il peut y avoir un monstre. 

 

Si je trouve la clé de l'énigme - et que les dés sont avec moi - 

j'accède au trésor et je level up."

 

(Sagesse geek)


Elric des Dragons


Eragon


Les dragons d'Ekinoxe

Ekinoxe est une association de GN remarquable parmi tant d'autres,

"un monde complexe et merveilleux où tout était possible".

 

(Témoignage à venir, avec mes remerciements amicaux à Manue G.)

 


Carl Jung, le dragon ailé, la lune et quatre fleurs...

https://www.cgjung.net/alchimie/1993/decembre.htm

 

HAVD INFICIT ALTA

"Il imprègne, altère ce qui n'est pas en haut".

 

"Nous voici devant le dragon ailé, la lune et les quatre fleurs.

 

Le dragon est le symbole de la substance transformante extrêmement commune, voire méprisable ; c'est une force émanante : c'est la prima materia, la matière originelle aux mille noms : nos rêves.

 

Elle a un aspect dangereux, car elle peut engloutir la conscience et l'entraîner dans la folie.

Le dragon est une forme de monstre qui combine le principe chtonien - ses pattes - et le principe aérien - ses ailes. Il représente un stade préliminaire de transformation.

En s'enfonçant dans l'inconscient, l'ancienne conscience se met dans une situation périlleuse, car elle s'éteint apparemment elle-même afin de se métamorphoser.

Elle est comme le héros primitif qui se fait dévorer.

 

Dans l'inconscient, les contraires restent latents jusqu'à ce que la conscience agisse, secouée par un choc. L'esprit englouti par la matière inconsciente signifie que le corps l'emporte sur l'esprit.

Les contraires contenus dans l'âme ont besoin d'être séparés sous peine de la posséder. Par sa double nature, le dragon est en même temps poison et sauveur.

 

Ses ailes sont symboles du Mercure, dont la forme volatile est à rapprocher du Saint-Esprit, appelé par les alchimistes l'oiseau d'Hermès. Il a comme synonyme l'or "qui n'est pas celui du vulgaire" [non l'or-métal mais l'or des alchimistes].

Mercure est la plus proche étoile du soleil, donc en relation étroite avec l'or : la conscience.

Dans bien des mythes, le héros ne meurt pas.

 

En revanche, il lui faut vaincre le dragon de la mort qu'est d'abord l'inceste dont la "mère terrible" est l'image. Il est gardien et défenseur du trésor.

En effet, la mère garde jalousement la libido du fils, ce trésor donneur de vie.

 

Les quatre fleurs nous disent que notre terre fleurira alors, parce que nous serons épanouis nous aussi, en équilibre, centrés.

 

Que la nouvelle année soit porteuse de cette espérance !"

 

Rolande Biès (voir Le deuil blanc des aidants)


Imagine Dragons...


Suite de la visite...